Néoclassique – interior design

Cette création de décor est directement inspirée par l’architecture antique, en particulier par le Panthéon d’Agrippa (remanié et reconstruit par l’empereur Hadrien). Il est construit à l’aube du 1er siècle de notre ère, qui correspond au début du régime impérial, instauré par Auguste, à Rome.

Ce monument est unique en son genre, de part sa structure circulaire, surmontée d’un dôme à caissons parfaitement sphérique. Son unique ouverture est un œil de bœuf zénithal, le faisceau de lumière qui en émerge, fait office en quelque sorte d’horloge solaire monumentale.

Ce temple, dédié à l’origine à Auguste divinisé, probablement entouré des 12 divinités olympiennes (ce nombre de 13 semble d’ailleurs avoir inspiré bien du monde par la suite…), est devancé par un pronaos plus habituel, composé de colonnes corinthiennes, au fût d’un seul tenant, coiffées d’un fronton triangulaire.

 

CroquisNéoclassique_scan_03
croquis de départ – concept original

 

Ces divers éléments seront reprit librement pour ma modélisation 3D, en plus d’autres détails comme les niches, alcôves et arches qui rythment les surfaces du mur circulaire.

Le pavement au sol est lui inspiré par celui du forum Trajan, au centre de Rome, les dalles de marbres, alternant carrés et cercles, sont encore partiellement visibles aujourd’hui.

L’architecture romaine était souvent ornée de parements de marbres très colorés (pour masquer une structure en briques et « béton »), j’ai choisi au contraire un polychromie plus douces et très atténuée.

Elle me permet de fait de mettre en valeur un choix de mobilier contemporain, accentuant ainsi un effet de contraste de style et de couleurs.

 

neoclassique_01_01
Modélisation provisoire pour calibrer la lumière et les volumes principaux.

 

Les alcôves intégrées dans les murs, donnent des jeux d’ombres intéressants.

Durant la période antique, les romains n’appréciaient vraiment pas les murs lisses… les murs étaient souvent accompagnés de colonnades ou d’arcades, ou encore de portiques (même non fonctionnels), créant des rythmes visuels riches par les ombres et les formes.

 

neoclassique_07_02
Modélisation finale – clayrender

 

neoclassique_05_04
Version finale, avec ajout des textures et des couleurs

 

Les fauteuils sont inspiré par le modèle « l’œuf » créé par Arne Jacobsen, en 1958, pour l’éditeur Fritz Hansen.

Ce mobilier contemporain habille cet espace par un contraste stylistique. Les formes courbes offrent d’avantage de douceur.

La structure géométrique qui sert de chandelier à néon, est une création originale, ainsi que la table octogonale.

 

neoclassique_09_04
Version au clair de lune.

 

neoclassique_06_06
Expérimentation visuelle, par duplication de l’image, décalage et accentuation des contrastes… pour un effet fantomatique, voir fantastique.

 

neoclassique_12_01
Point de vue alternatif, clayrender et filaire

 

neoclassique_11_08
Point de vue alternatif, rendu final. Les éléments au premier plan sont flous pour accentuer un effet de profondeur.

 

neoclassique_08_03
Détail de la table octogonale, les petits blocs/élément de maquettes sont comme des rappels de formes antiques archétypales.

 

neoclassique_10_04
Éclairage alternatif nocturne, offrant une ambiance bien différente.

 

De mon point de vue ce type d’espace, construit sur le cercle et le dôme, sans murs lisses, offrent une véritable alternative esthétique aux environnements contemporains souvent bien trop anguleux et bien très/trop ennuyeux.

 

Tout les rendus en images de synthèse et concepts sont des créations originales, à l’exception du Fauteuil « Egg » de Arne Jacobsen (1958).

 

Guillaume Joaüs, 16 juillet 2018.

 


 

pour commenter et suivre le fil d’actualité de mes créations  :

https://www.instagram.com/guillaume.graphic.art/

ou bien

https://www.facebook.com/guillaume.graphic.art/

Publicités